Hommage à André Bullinger (1941-2015)

Publié le par absm

Hommage à André Bullinger (1941-2015)

Professeur honoraire à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education de l’Université de Genève.

Ses enseignements et ses recherches fondamentales sont centrés sur le développement sensori-moteur du jeune enfant.

Il a créé, dans le cadre de l’université de Genève, une consultation, l’Atelier de l’Enfance, qui recevait des enfants porteurs de déficits sensoriels et moteurs ou d’un trouble global du développement.

« Il faut peindre en foulant la terre parce que la force entre par les pieds » J.Miró

Chers adhérents,

André Bullinger nous a quittés le 3 février 2015.

En tant que présidente de l’A.B.S.M jusqu’à très récemment, je souhaitais lui rendre hommage et partager la peine de son départ avec ma famille professionnelle la plus proche.

Nous l’avons suivi chacune et chacun à notre manière, de plus ou moins près dans son chemin qui était tout sauf rectiligne, comme d’ailleurs « la trajectoire de l’examen sensori-moteur n’est jamais rectiligne », aimait à nous rappeler André.

C’était une personne et un psychologue hors pair tant par ses recherches que par la qualité de son enseignement et la pertinence de son sens clinique.

Il a su nous réunir autour de ses thèmes de recherches, de ses préoccupations pour le tout petit et pour des plus grands.

Il a accompagné de nombreuses familles d’enfants « différents » à cheminer dans leur existence et a su éclairer leur chemin à la lumière de leurs potentialités.

Sa compréhension du développement et du fonctionnement de l’enfant constituera un éclairage singulier pour tous ceux qui ont partagé sa route.

Ses choix professionnels, ses idées, ses opinions, ses arguments étaient le plus souvent à angle droit par rapport aux réflexions des autres qu’il a su fédérer au fil du temps autour des situations cliniques difficiles.

Il aimait les gens, savait écouter et encourageait les regards croisés.

Il avait cette capacité rare de rendre presque invisible l’écart entre son savoir et celui de ses élèves.

Enfin…l’avenir de l’A.B.S.M lui tenait à cœur.

Depuis 10 ans, il nous a toujours soutenu dans nos différentes actions, journées, projets, des moments difficiles et même lorsqu’il était souffrant il demandait toujours les nouvelles.

Nous partageons la peine d’Anne-Lise Bullinger son épouse, de ses enfants et petits enfants dont il était fier.

Au revoir André…

Et merci pour tous tes écarts à la norme, pour ta clinique créative et innovante qui restera présente à travers nos différentes pratiques professionnelles

Dorota Chadzynski

Au nom des membres du bureau de l’A.B.S.M

Si vous le souhaitez, vous pouvez poster vos hommages, témoignages de ce qu'André Bullinger a représenté pour vous, en commentaire ci dessous et/ou sur la boite mail aurevoirandre@gmail.com (les messages seront transmis à sa famille)

Publié dans informations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
C'est un trés bel hommage que tu rends Dorotha à Mr Bullinger. J'ai découverts sa théorie et son éclairage lors d'une formation auprès d'Aura 77 il y a quelques années et il a littéralement infiltré depuis ma pratique et ma clinique. C'était un grand Monsieur et je pense qu'il sera la chaque jour auprès de nombreux psychomotriciens tant il a su mettre des mots et des concepts sur leurs pratiques quotidiennes.
Répondre
A
Adieu Monsieur le Professeur,<br /> <br /> L'annonce de votre décès m'a beaucoup touchée. <br /> <br /> J'ai eu l'occasion de vous rencontrer en 2013 et de vous dire que vous être cel de qui j'ai le plus appris à la FPSE (1989-1990) et j'ai fait le certificat petite enfance. <br /> <br /> J'avais besoin d'une adresse pour un BSM auprès d'un thérapeute aguerri ds le domaine de l'autisme chez l'adulte et sans le moindre préjugé vous avez cherché une adresse et dit que le voyage à Paris chez Dorota Chadzynski a qui j'envoie mes plus cordiales salutations, valait la peine. Vous aviez bien raison. Mille mercis avec toute ma gratitude. <br /> <br /> J'espère que vous reposez en paix,<br /> <br /> Dionysia
Répondre